Mardi 21 novembre 2017

Les uns les autres (1 Thessaloniciens 5,12-18)


Lire le texte

Le mode de vie des croyants n’a pas seulement une face perceptible à l’extérieur, mais également une face intérieure, ce qui se passe et se vit entre eux. L’enseignement de Paul se développe en représentations bibliques, visionnaires et apocalyptiques, qui visent l’espace relationnel, comportemental et communautaire. L’appartenance au Christ mort et ressuscité, «mort pour nous» (v. 10), s’accompagne d’un éveil relationnel et éthique. Le drame de Jésus Christ est «pour», «afin que» (v. 10), destiné à profiter à d’autres. Si la colère est à Dieu et au jour du Seigneur, l’élan éthique et relationnel libéré est dominé par le réconfort et l’édification mutuels, par les égards, la paix, la sollicitude, l’encouragement, la patience, la recherche du bien. La foi chrétienne engendre une posture tournée vers l’échange et la réciprocité, la circulation du bien, du don reçu. Elle n’est pas envisageable hors relation. On se construit les uns les autres, mutuellement. Les faiblesses, les débordements, les difficultés, les découragements, le mal sont présents dans ce processus, en et par chacun. Paul mentionne ceux qui s’investissent et se fatiguent au service de ce processus, qui en prennent soin et l’instruisent. Le but du processus: une vie dans la joie, dans la prière, dans l’action de grâce, «car c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus» (v. 18).

Ira Jaillet

Prière: Seigneur, rassemble-nous dans la paix de ton amour. Nos fautes nous séparent, ta grâce nous unit; la joie de ta victoire éclaire notre nuit.  

Référence biblique : 1 Thessaloniciens 5, 12 - 18

Commentaire du 22.11.2017
Commentaire du 20.11.2017