Lundi 14 octobre 2019

Une pièce qui tranche (Matthieu 22,15-22)


Lire le texte

Ce récit inaugure une série de controverses entre Jésus et ses adversaires. Ces derniers ne semblent pas le considérer comme un adversaire capable, déléguant leurs étudiants pour cette première dispute. Si leur question est un dangereux piège, Jésus ne se laisse pas déstabiliser. Il sait que sa réponse va créer des tensions entre lui et les Romains, qui sont au pouvoir, et entre lui et les zélotes, juifs nationalistes radicaux. Aussi choisit-il de se mettre tout le monde à dos. Sa réponse faisant valoir ce qui est dû à Dieu renvoie chaque camp à ses incohérences. Les Romains, qui ne croient pas en Dieu, et les zélotes, qui font de la lutte politique armée le cœur de leur vie et laissent ainsi Dieu de côté au profit du pouvoir. Quant aux élèves des pharisiens, ils possèdent la monnaie pour payer le tribut impérial, ce qui était bizarre parmi les juifs pieux, car cette monnaie était impure pour eux. Cela montre sans ambiguïté leur hypocrisie, leur attachement au pouvoir et non à Dieu. La clarté et la subtilité de la réponse de Jésus a donc de quoi stupéfaire. Aujourd'hui encore!

David Giauque

Prière: Seigneur, que je n’oublie pas que tu es le Créateur, le seul Maître de cette terre et de tout ce qui y vit. Que je puisse dès lors m’engager pour toi et ta création chaque jour de ma vie.  

Référence biblique : Matthieu 22, 15 - 22

Commentaire du 15.10.2019
Commentaire du 13.10.2019