A partir d’une affiche du BPA (Bureau de Prévention des Accidents), le pasteur Bernard Bolay nous parle de comment « être prioritaire » et surtout pour quoi !

Vous trouverez le texte de la prédication ICI.

OUVERTURE
L’amitié et la tendresse
Le pardon et la réconciliation
La paix et l’espérance
Nous sont donnés par le Vivant
En Jésus, son Fils
Par le Souffle de vie.

Bienvenue à chacune et à chacun
En ce lieu où le Vivant nous attend
Nous fixe rendez-vous
Pour une rencontre vive
Autour du texte biblique.

Vous avez vu l’affiche
Vous l’avez déjà vue dans la rue
Ou au bord des routes ?

Etre prioritaire,
C’est avoir le droit de passer
De passer en premier
De passer avant les autres
Sans avoir à se questionner
Ou se culpabiliser

Avoir la priorité dispense de réfléchir
« Facilite » en quelque sorte
Les rapports humains sur la route
Puisqu’il n’y a pas
À tenir compte de l’autre
De sa personne
De sa situation
De son rang
Seulement de sa position sur la route :
Il a ou il n’a pas la priorité.

Etre prioritaire,
Avoir le droit
Permet de fluidifier la circulation
De la régler
Pour que la loi du plus fort de domine pas

Ne passe pas
Celui qui à la plus grosse voiture
Celui qui roule plus vite
Mais celui qui se trouve
Sur la voie prioritaire
Selon que la loi le décide

C’est ainsi que cela devrait être
Mais dans la réalité
Circuler à vélo
Comporte justement le risque
De se voir brûler la priorité
Parce que l’on est peu visible
Parce que l’on va plus lentement

Est-ce que cela n’est pas aussi le cas
Dans la vie courante
Ne pas laisser la priorité
Parce qu’on est pressé
Ou se voir bousculé
Parce qu’on est petit ?

Et si, justement parce qu’on a
Dans la vie
Certaines priorités,
Faire attention à autrui
Laisser sa place
Laisser passer…

Est-ce que dans la vie courante
C’est une règle aussi simple
Qui conduit et dirige
Notre manière d’agir
Notre comportement
J’ai ou je n’ai pas la priorité
Mais qui la donne, cette priorité ?

C’est ce que nous méditerons
Dans la prédication.